4ème du Tour du Mont Blanc !

Publié le par David

 

2h45, le réveil sonne, le ciel est dégagé, une belle est dure journée nous attends ! Après un copieux petit dej, je finis de préparer quelques affaires et me voilà partis pour une longue aventure ! Le départ, de nuit, dans la descente des saisies est un peu rapide à mon gout et je dois prendre quelques risques pour rester au contact des premiers.

Dès la première montée, ca flingue, Leblacher, Chavant et le futur vainqueur, un allemand déjà victorieux l’an passé s’en vont. Je ne me prend pas trop la tête sachant le copieux menu qui nous attend, la route est longue, je préfère économiser des cartouches. Depuis le départ je m’alimente(des petits pains au lait sucrés/salé + barres céréales) et bois régulièrement(sucré/eau). Je suis dans un petit groupe de 15 coureurs avec Hugues Rico, un spécialiste de ce genre d’épreuve, bien entouré. Dès la première vrai montée après Chamonix, je met le mp3 et monte à mon train, un train que je me sens capable de tenir des heures et des heures. Tout le monde est dans ma roue, et pas grand monde relaie. Sur le plat ca relai un peu plus et quelques un mettent des attaques … il y a des choses incompréhensible, on est là pour s’amuser, tout est là pour offrir joie et convivialité mais personne ne parle, les visages sont tendus ! Rebelote dans le col des montets tout le monde dans la roue.

 

DSCF9543.JPG

Au col de la Forclaz

Dans le col de la Forclaz je reste un peu en retrait du groupe et pense un peu à comment vais je gérer la suite. La prochaine difficulté, la montée de Champex, s’annonce dure. Sans attaquer je monte a mon train, fort, toujours aucun écart sur la tête de course, je fais aux sensations, même si dans ma tête j’ai l’espoir de revenir, dans le petit saint Bernard… En fait, je l’apprendrai plus tard j’avais 8’ de retard au col de champex. Descente prudente, et ouion est pas la pour se mettre au tas, mais pour s’amuser… 2 coureurs reviennent sur moi, mais pas longtemps puisque dans le long col du grand saint bernard (25km) je pars.

DSCF9544.JPG

Col du Grand Saint Bernard

Toujours en écoutant la musique et à un rythme que je juge elevé tout en gardant des forces pour la suite.Alternance 53 21 23, ca rigole pas je monte fort, et a ma grande surprise j’aperçois les hommes de tête à 7km du sommet. Toujours a mon train je vais revenir sur Eric Leblacher dans les 2derniers kilomètres, qui est dans un très mauvais passage. Je bascule à une 20aine de secondes du duo de la tête. Je m’arrête mettre mon K way… Au milieu de la descente je perd mon sac de ravitaillement, je m’arrête repars, et a ce moment la Leblacher me redouble. Je descends tranquille… toujours et encore…

DSCF9547.JPG

Dans la vallée d’Aoste qui nous mène au col du petit saint Bernard, je reviens au bout d’une 10aine de km sur la tête de la course… enfin, au bout de 200km ! La je sens que les jambes sont plutôt bonnes à ce stade du parcours. On s’arrête a un ravitaillement et j'en profite pour faire un petit besoin… Eric s’en va avant nous. Il va falloir cravacher dur, et ce changement de rythme m’est fatal. Les jambes deviennent dures, dans une petite montée qui nous mène a la Thuile, je baisse pavillon, il reste trop de cols pour se faire mal maintenant. L’objectif premier est de finir ! Là commence un vrai combat contre sois même, la montée du petit saint Bernard est longue et même pénible à la fin avec le vent ! Je connaissais pour avoir déjà fait le tour du mont blanc il y a 5ans(mais en 2jour, avec le col du san carlo ! ) Au col du petit saint Bernard je dois naviguer entre 3 et 4min de Leblacher ou Chavant, je ne sais pas, et ne m’en préoccupe guère…

 

DSCF9548.JPG

Longue descente sur Bourg Saint Maurice, où le cormet de Roseland m’attend, 19km de montée. Toujours comme je peux, j’alterne danseuse assis, change de braquet, lutte, lutte toujours et encore, et puis ce vent, qui colle à la route les peu de forces qui me reste dans les jambes ! Passage au sommet avec 3min de retard sur Chavant. Dans la descente je dois m’arrêter 2 fois, les campings cars qui se croisent, la route est étroites… tant pis…

Les saisies par Hauteluce, je ne me pose pas trop de question (encore une fois !) et monte plutôt en force sur un train mode diesel. Je finis comme je peux, les kilomètres sont longs, un plein d’images dans la tête, j’arrive enfin dans la station des saisies a 1657m après 12 heures et 11minutes d’effort ! 330 kilomètres pour 8000m de déniveler à 27,2km hr de moyenne, une immense joie d’avoir finis.

DSCF9556.JPG

Je crois que c’est inexplicable, il faut le faire pour comprendre ! Après ce que j’ai eu, totalement inespéré de faire un tel « truc ». Je n’en reviens toujours pas moi même !

DSCF9558.JPG

Rendez vous l’année prochaine, avec cette fois ci d’autres motivations que celle de finir ;) Maintenant place à un peu de repos, je devrai faire quelques grimpées pour le fun ces prochaines semaines, et surtout de belles sorties en montagne. Viendra ensuite la pantani fin aout.

Encore merci à tous ceux qui ont pu m’encourager et donné de précieux conseils !

Publié dans Résultats Courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> c'est ça la magie de faire un truc juste pour ..." l'aventure" <br /> <br /> <br /> comment transformer "l'aventure" en "performance" ?<br /> <br /> <br /> vive la jeunesse <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
C
<br /> Très grosse perf. Et surtout bravo pour l'avoir fait sans suiveur. Ce n'est vraiment pas une cyclo comme les autres.<br /> <br /> <br /> Personne ne prend de relais, mais je pense que c'est normal parce que tout le monde ou presque part dans l'inconnu et se ménage et roule d'entrée à son rythme car tout effort superflu se paie à<br /> un moment.<br /> <br /> <br /> Comme le disait le gars avec qui je l'ai fait : "Le Tour du Mont-Blanc commence à la Thuile".<br />
Répondre
V
<br /> RESPECT David ! te voilà avec une base solide pour la suite de ta saison , Bravo<br />
Répondre
D
<br /> <br /> Merci à vous, volonté et courage on y arrive toujours :) je pense que roseland et les saisies il y avait une grande part de volonté mentale, les jambes étaient HS depuis la Tuile, il a fallu<br /> faire avec... A bientôt ;) <br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Salut,<br /> <br /> <br /> Je découvre ton CR en fouillant un peu sur Google sur la cyclo d'hier, félicitations pour cette belle performance ! J'ai fini à plus d'1h20 derrière toi et dans un sale état de fatigue<br /> :) en tout cas une très belle épreuve avec cette fois ci le beau temps. Bravo encore !<br /> <br /> <br /> Loïc<br />
Répondre
M
<br /> Hello David,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je trouve stupéfiant que tu es réussi ce challenge quand on sait ce qui t'est arrivé il y a qq mois. Je suis admiratif devant la volonté et le ténacité qui t'ont été nécessaire pour franchir les<br /> différentes étapes qui t'ont amené à réussir ce beau challenge. 330 bornes et 8000m de d+ cela n'est pas rien, qui plus est avec le temps que tu as mis à le réaliser. Bravo !!!<br /> <br /> <br /> Le bonheur qui se dégage de ton récit de cette épreuve ne me donne qu'une envie : pédaler dans nos belles montagnes, et profiter de ces instants sportifs.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Amicalement.<br />
Répondre